Le packaging, c’est pas pour les chiens … ou bien si !

Notre philosophie: un packaging pour tous ! Même pour vos petites bêtes.

Vous n’êtes plus à convaincre, en matière d’emballage, tout (ou presque) peut se faire. La technique est donc de moins en moins un frein aux besoins et envies des clients. Toutefois, le défi marketing est plus délicat: il faut trouver LE bon packaging qui unisse praticité, design, différenciation, et le plus important, fusionne avec le produit en lui apportant une valeur ajoutée.

Les boîtes d’aliments secs pour animaux ici données en gourmandises à vos yeux, ont gagné le pari. L’illustratrice et designer Sara Strand, propose une déclinaison de 4 boîtes petit format contenant de la nourriture pour poissons, oiseaux, chiens et chats.  Vintage, visu artisanal de par le carton utilisé, fenêtre transparente sur le contenu, forme originale pour le segment concerné, graphisme rappelant les anciens livres pour enfants, … tout est bien pensé. Que dire de plus ? Pour les curieux, rendez-vous sur la page source.

 

 

 

 

 

 

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Digg
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Crise et packaging : redonner envie de consommer

Dans un monde en crise, le modèle économique et le modèle d’hyperconsommation le sont aussi. Au delà de changements conjoncturels, comme la vigilance accrue sur les prix, un certain nombre d’évolutions sont structurelles et vont changer durablement le rapport à la consommation. Le point de vue de Françoise Dassetto, Présidente de White Spirit.

Le packaging est un media majeur pour accompagner le consommateur dans cette (r)évolution : incontournable et indispensable il est le miroir de la vision de la marque et un support privilégié de dialogue et d’échange. Peu coûteux, créateur de valeur fonctionnelle et symbolique, il est le media le plus proche de la vérité de la Marque : son produit.

 En observant les comportements des consommateurs à travers leur pratique quotidienne : mode d’achat, mode d’utilisation des produits, sites internets favoris, blogs, émissions de télévision à succès… on identifie des attentes émergentes qui sont la demande de demain.

Appréhender les nouvelles attentes des consommateurs pour innover autrement : Durabilité, humanité, fonctionnalité

  • Du développement durable à la consommation durable, le gaspillage en tête des préoccupations.

Si l’intégration d’une stratégie de développement durable est d’ores et déjà considérée comme le nouveau « contrat de base » de la marque : recyclabilité, logistique adaptée…, le consommateur a pris conscience de l’importance du geste individuel.

Une évolution pérenne qui va changer les comportements sur le long terme. Le consommateur est à la recherche d’aide, de produits, de conseils et de services pour l’accompagner dans sa pratique de consommation durable qu’il associe directement à la lutte contre le gaspillage.Gaspillage alimentaire, gaspillage de produit quand on ne peut vider complètement le tube ou le flacon, gaspillage d’emballage quand on jette pompe, bouchon verseur, etc.

lire la suite

Source : http://www.influencia.net

 

 

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Digg
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Les Grandes erreurs du marketing (14) : le packaging

Les Grandes erreurs du marketing (14) : le packaging

Amis du bon goût, bienvenue ! La semaine dernière (c’était pas du tout la semaine dernière, c’était il y a une éternité maintenant et en plus j’ai déjà posté la photo sur Twitter, mais je pense qu’il est nécessaire que j’en fasse un post pour ce blog moribond), j’ai acheté du thé. Oui, je vous vois venir : « on s’en fout », criez-vous derrière votre ordinateur alors que vous buvez un Benco avarié. Eh bien, dans ce cas, coupez le son de ce blog ! Oui, allez-y ! Pas de quoi avoir peur ! Vous savez : le monde ne s’écroulera pas(*).

Bref, donc, pour ceux qui sont restés, j’ai acheté une boîte de thé au Carrefour Market en face du boulot (où – miracle sur la 42e rue – je n’ai toujours pas été viré). Je la trouvais bizarre cette boîte, son packaging ne me semblait pas correspondre à la promesse que j’attends d’une boîte de thé, mais c’était du Tetley avec les sachets à tirettes qui permettent de vider toute l’eau du filtre et c’est quand même bien pratique du coup, malgré ma réticence à l’acheter, j’ai quand même craqué.

Revenu au bureau, j’ai mis la boîte de Tetley sur le rebord de mon bureau, histoire de voir ce qui allait se passer. Est-ce que j’étais le seul à m’être fait des idées ou bien y avait-il de la part de TATA (la firme qui commercialise le thé Tetley) une véritable erreur de packaging ?

 

lire la suite : http://www.artypop.com/2012/07/les-grandes-erreurs-du-marketing-14-le-packaging/

Source : http://www.artypop.com

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Digg
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS